• Catalogue en ligne

    Nous avons maintenant un catalogue public en ligne ! Nous sommes en train d'y inscrire les livres, alors seulement une partie de nos livres est dans le catalogue, mais il y en aura de plus en plus chaque jour. Consultez notre catalogue avec lien plus bas.
  • Soutenir le DIRA

    Vous aimez notre projet et vous voulez nous soutenir?
    Cliquez ici !

  • Contact :

    • dira [a_commercial] riseup [point] net
    (438) 928-2728
    • 2035 boulevard Saint-Laurent, H2X 2T3 Montréal
    • Métro St Laurent

Présentement au DIRA : « Un siècle d’antiféminisme » édité par Christine Bard

Voici un livre qui se trouve présentement au DIRA. Ce livre présente un recueil de textes décrivant et récusant des arguments antiféministes populaires à différents moments lors du dernier siècle. Extrait du quatrième de couverture :

Explicite ou insidieux, ordinaire ou passionnel, l’antiféminisme s’est manifesté tout au long du XXe siècle. Récusant l’égalité des sexes, il a surgi avec violence chaque fois que des femmes tentaient de s’aventurer sur des territoires depuis longtemps réservés aux hommes, celui de la création intellectuelle ou celui de l’action politique en particulier. Toujours présent, ou sous-jacent, il puise dans une tradition archaïque, mais n’a cessé de s’adapter sous l’influence de bouleversements qu’a connus la société française. Sous une forme ou sous une autre, l’antiféminisme traduit des angoisses réelles, et à ce titre son histoire appartient à l’histoire des peurs collectives et individuelles. Car, depuis la fin du XIXe siècle, l’émancipation des femmes a suscité toutes sortes de fantasmes, souvent teintés de misogynie, mais aussi la crainte de l’indifférenciation des sexes. Les antiféministes se croyaient menacés par les nouveaux rôles revendiqués par les femmes. Les uns jugeaient le féminisme « contre nature » et « immoral », d’autres au contraire « puritain » et « bourgeois ». Certains y voyaient même une menace pour la survie de la nation et l’harmonie de la société. Mais ils n’ont pu empêcher l’émancipation des femmes, même si l’un d’entre eux récusait le vote des femmes, prétextant que le geste était « laid ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :