• Catalogue en ligne

    Nous avons maintenant un catalogue public en ligne ! Nous sommes en train d'y inscrire les livres, alors seulement une partie de nos livres est dans le catalogue, mais il y en aura de plus en plus chaque jour. Consultez notre catalogue avec lien plus bas.
  • Soutenir le DIRA

    Vous aimez notre projet et vous voulez nous soutenir?
    Cliquez ici !

  • Contact :

    • dira [a_commercial] riseup [point] net
    (438) 928-2728
    • 2035 boulevard Saint-Laurent, H2X 2T3 Montréal
    • Métro St Laurent

Deuxième séance du ciné-club DIRA

Mercredi 2 février, 18h30, DIRA, 2035 Bd St-Laurent (n’hésitez pas à arriver à l’heure).

Continuons à explorer la jungle du travail salarié. Après une première séance où les réfractaires au marché du travail avaient la part belle, laissons la parole aux patrons, aux patronnes et aux syndicats jaunes !

Première partie : « La reprise du travail aux usines Wonder » (France, 1968, 10 min.)
Il faut savoir arrêter une grève.
Fin mai 68 en France, les travailleurs trahis par la bureaucratie syndicale reprennent le travail après les accords de Grenelle, qui leur accordent de substantielles hausses de salaire, mais enterrent une révolte historique qui a secoué le pouvoir un mois durant.
Dans une usine de fabrication de batteries électriques, les ouvriers se mettent en rang pour y retourner.
Une travailleuse refuse. A cause du travail. A cause de ses conditions dégueulasses. A cause des saloperies chimiques dans lesquelles elle doit plonger les bras toute la journée. Les syndicalistes présents tentent de la ramener à la raison.
Un film d’étudiants malins, présents au bon endroit, au bon moment, un unique plan-séquence qui réussit à capturer un éclat de révolte contre le travail.

Seconde partie : « La voix de son maître » (France, 1978, 1h36)
Les patrons et patronnes vous parlent ! Fin des années 70, Nicolas Philibert et Gérard Mordillat filment en entrevue une belle brochette de capitalistes et leur laisse parole libre, sans intervenir. Censuré à la télévision pendant plus de 10 ans, ce documentaire laisse apparaître un discours qui prendra toute sa force durant la décennie puante des années 80 : celui du dépassement de la lutte des classes dans un monde du travail où tous et toutes sont censé-e-s avoir les mêmes chances, et où tous et toutes voguent main dans la main vers les horizons radieux d’une croissance économique sans fin.

Notez bien qu’aucun jet de projectile sur l’écran ne sera toléré.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :