• Catalogue en ligne

    Nous avons maintenant un catalogue public en ligne ! Nous sommes en train d'y inscrire les livres, alors seulement une partie de nos livres est dans le catalogue, mais il y en aura de plus en plus chaque jour. Consultez notre catalogue avec lien plus bas.
  • Soutenir le DIRA

    Vous aimez notre projet et vous voulez nous soutenir?
    Cliquez ici !

  • Contact :

    • dira [a_commercial] riseup [point] net
    (438) 928-2728
    • 2035 boulevard Saint-Laurent, H2X 2T3 Montréal
    • Métro St Laurent
  • Publicités

WOBBLIES ! A Graphic History of the Industrial Workers of the World

A vibrant history in graphic art of the Industrial Workers of the World.

The stories of the hard-rock miners’ shooting wars, young Elizabeth Gurly Flynn (the “Rebel Girl” of contemporary sheet music), the first sit-down strikes and Free Speech fights, Emma Goldman and the struggle for birth control access, the Pageant for Paterson orchestrated in Madison Square Garden, bohemian radicals John Reed and Louise Bryant, field-hand revolts and lumber workers’ strikes, wartime witch hunts, government prosecutions and mob lynching, Mexican-American uprisings in Baja, and Mexican peasant revolts led by Wobblies, hilarious and sentimental songs created and later revived—all are here, and much, much more.

The IWW, which has been organizing workers since 1905, is often cited yet elusive to scholars because of its eclectic and controversial cultural and social character. Wobblies! presents the IWW whole, scripted and drawn by old-time and younger Wobbly and IWW-inspired artists.

Publicités

transgender warriors

Nouveau au DIRA – New at DIRA

« this is a fascinating, personal journey through history, Leslie Feinberg uncovers persuasive evidence that there have always been people who crossed the cultural boundaries of gender. Transgender Warriors is an eye-opening jaunt through the history of gender expression and a powerful testament to the rebellious spirit. » An addition to our LGBTQ+ section.

Merci pour les dons! // Thank you for the donations!

On remercie toutes les maisons d’éditions qui ont démontré de la générosité à travers de multiples dons de livres. Nous soulignons en particulier :

Merci de les encourager !

Barbecue annuel de DIRA ! DIRA Annual Barbecue!

bbq 2018

Dans la soirée suivant la première journée du salon du livre anarchiste, le DIRA organise son barbecue (végane) annuel, suivi d’une projection de sub.Media. Venez célébrez quinze ans d’humour noir (et rouge, vert, rose ou mauve) !

During the evening following the first day of the anarchist bookfair, the DIRA organizes its annual (vegan) barbecue, followed by a projection by syb.Media. Come celebrate fifteen years of black (and red, green, pink or purple) humor!

Un classique au DIRA – La conquête du pain


La bibliothèque DIRA possède aussi plusieurs classiques, dont le livre « La conquête du pain » de Pierre Kropotkine.

« Dans cet essai est proclamée l’idée qu’une société est possible sans capitalisme. Idée qui parait étrange au XXIe siècle où tout est censé être devenu une marchandise. Elle n’était pas moins étrange à la fin du XIXe siècle. Kropotkine décrit avec netteté et virulence le processus d’accaparement à la base du capitalisme. Main-mise sur les richesses naturelles, sur le produit du travail de nombreux siècles : depuis toujours des hommes ont travaillé, défriché, mis la terre en culture, édifié des villes, construit des routes et des ponts et, tout récemment alors, des voies de chemin de fer. Les ouvriers travaillent pour des salaires de misère, la protection sociale n’existe pas, l’enrichissement est assuré pour celui qui exploite le labeur des autres. De cette exploitation, Kropotkine fait un tableau terrible, montre que le corps de l’homme s’y épuise mais aussi que ses facultés naturelles et critiques s’atrophient. Projet d’une commune idéale, ‘La conquête du pain’ ouvre au citoyen du XXIe siècle des perspectives concrètes vers une société réellement libre et solidaire. »

Un classique au DIRA – L’Euguélionne

La bibliothèque DIRA possède aussi plusieurs classiques, dont l’Euguélionne de Louky Bersianik. Ce livre peut être trouvé dans la nouvelle section ‘romans féministes’ du DIRA.

« L’Euguélionne constitue une somme sur la condition féminine. Pourtant, un ouvrage de cette importance est difficile sinon impossible à définir ; cette somme dépasse toujours les définitions approximatives qu’on en fait et on serait tout aussi justifié de dire qu’elle traite de la condition humaine en général en ce qu’elle réinvente les valeurs qui sous-tendent les rapports entre les hommes et les femmes.

Dans une immense fresque allégorique, l’auteur fait table rase des idéologies féministes en cours et fait ressortir la confusion qui règne dans la psychologie de la femme. Freud y est présenté sous les traits paternalistes de ‘Saint Siegfried’ et ses enseignements ainsi que ceux de certains de ses disciples sont scrutés sans pitié dans L’Euguélionne.

L’audace et l’humour sont incontestablement les caractéristiques dominantes de cet ouvrage et s’allient à une lucidité efficace pour démasquer les multiples tabous qui hantent encore l’existence de l’espèce féminine. »

Nouveau au DIRA – Malatesta, une biographie en image

Errico Malatesta (1853-1932) fait partie de cette génération charnière entre les « grandes anciens » de l’anarchisme (Proudhon, Bakounine, Kropotkine, Reclus…) et la révolution libertaire espagnole de 1936-39.

De ses prédécesseurs il a incontestablement gardé un goût prononcé pour l’action et l’insurrection. Dès 14 ans, il connaît la prison pour avoir envoyé au roi Victor Emmanuel une lettre… antimonarchiste. Et, ensuite, cela n’arrêtera pas. À 21 ans, de nouveau la prison suite à sa participation à une insurrection dans le sud de l’Italie. En 1877, avec la bande du Maltese, il « libère » quelques communes montagnardes entre Bénévent et Campobasso, y proclame l’anarchie…, et retourne tâter de la paille humide du cachot. En 1898, lors de la grève générale à Ancône, il est de nouveau emprisonné. En 1914, toujours à Ancône, il participe activement à « la semaine rouge ». En 1920, il est en première ligne du mouvement des conseils d’usine qui faillit mettre l’Italie à l’heure de la révolution sociale…

Malatesta, cependant, n’est pas qu’un baroudeur révolutionnaire toujours en quête de plaies et de bosses. C’est aussi, et surtout, un formidable organisateur et un inlassable propagandiste qui, en choisissant d’ancrer l’anarchisme dans le mouvement ouvrier, a largement préparé le terrain à ses successeurs de l’Espagne libertaire.

C’est ainsi qu’en 1871, il sera le secrétaire fédéral de la section italienne de l’A.I.T. et en rédigera le programme. Qu’en 1872 avec Bakounine, il fondera La Questione sociale, en 1889, l’Associazione, en 1891, l’Anarchia, en 1897, l’Agitatione, en 1914, Libertà… Qu’en 1920 il sera directeur du quotidien anarchiste Umanità Nova… et que sa vie durant il écrit des milliers d’articles et des dizaines de brochures, et parler à au moins autant de meetings et de conférences aux quatre coins du monde…

Cette biographie en image, nous conte tout cela. Cette vie d’aventure toute entière consacrée à l’idéal libertaire et à la construction d’un rêve. Et c’est peu dire que ça dégage!