Arpentage à la DIRA /// Arpentage at DIRA

[English below]

L’arpentage est une méthode de lecture collective et coopérative.

Issu de la culture ouvrière française à la fin du XIXème siècle, l’arpentage fut mis en pratique par des résistants pendant la seconde guerre mondiale, puis diffusée plus largement par divers mouvements d’éducation populaire jusqu’à aujourd’hui. L’arpentage n’est pas seulement un résumé ou une analyse ; il fait aussi le lien entre théorie et pratique, entre la lecture et le vécu.

En résumé : on choisit un texte a priori complexe et on le partage entre les participant.e.s. Chacun.e lit sa partie, puis on se réunit pour en discuter collectivement, échanger, critiquer, ouvrir la lecture à nos propres expériences.

Les lectures alterneront entre l’anglais et le français. Les échanges pourront se faire dans les deux langues. Les ateliers sont ouverts à tou.te.s. Contribution volontaire.

Cycle féministe : Anarchaféminismes, border l’anarchisme et la déconstruction du système capitaliste du point de vue des luttes féministes

  • Dimanche 2 février 15h-18h [ENG] – Caliban and the Witch (Silvia Federici, 2004),
  • Mardi 18 février 18h-21h [FR] – Voltairine de Cleyre ou Mujeres Libres (Mary Nash, 1975).

Cycle antispéciste : Révoltes animales : Mettre en question l’autorité de l’être humain sur les autres animaux

  • Samedi 7 mars 15h-18h [ENG],
  • Mardi 17 mars 18h-21h [FR]

Cycle à définir

  • Samedi 4 avril 15h-18h [ENG]
  • Mardi 14 avril18h-21h [FR]

///

Arpentage is a method of collective and cooperative reading.

Arpentage sprang from the French working-class movement at the end of the nineteenth century. It was put into practice by members of the French Resistance during the Second World War and continued being used by various popular education movements to this day. Arpentage is not merely a summary or an analysis; it also brings together theory and practice, reading and life.

In brief: we chose a text that first appears complex and divide it into the number of participants. Each person reads their part, then we gather for an open-ended critique and discussion, making sure to link the reading to our own experience.

Readings will alternate between English and French. Discussion will be bilingual. The workshops are open to everyone. Donations are welcome.

Feminism : Anarcha-feminisms, looking at anarchism and the deconstruction of the capitalist system from a feminist perspective.

  • Sunday, February 2nd, 3-6pm [ENG] – Caliban and the Witch (Silvia Federici, 2004),
  • Tuesday, February 18th, 6-9pm [FR] – Voltairine de Cleyre ou Mujeres Libres (Mary Nash, 1975).

Animal Liberation : Animal revolt, questioning the authority of humans over non-human animals.

  • Saturday, March 7th, 3-6pm [FR],
  • Tuesday, March 17th, 6-9pm [ENG].

TBA

  • Saturday, April 4th, 3-6pm [ENG],
  • Tuesday, April 14th, 6-9pm [FR].

 

Projection sur la lutte anti-éolienne en France ~ Projection about the French struggle against windturbines

Projection de « Pas Res Nos Arresta » (en français avec sous-titres en anglais), un film sur la lutte anti-éolienne en France.

  • Vendredi, 1er novembre 2019, 19h,
  • À la bibliothèque DIRA.

Pour plus d’informations sur l’Amassada, voir https://douze.noblogs.org/

~~~

Projection of « Pas Res Nos Arresta » (in French with English subtitles), a movie about the French struggle against windturbines.

  • Friday, November 1st, 2019, 7PM,
  • At the DIRA library.

For more details on the Amassada, see https://douze.noblogs.org/ (in French only)

Season Premiere of Trouble!

* Événement organisé par Sub.Media : https://www.facebook.com/events/412990992899002/
* Samedi le 24 août, 19h30
* https://sub.media/video/trouble-21-land-and-freedom-trailer/
* Terre et liberté : l’autonomie par la révolte anticoloniale

Des conséquences génocidaires de la « découverte » accidentelle du Nouveau Monde par Christophe Colomb jusqu’à l’empiétement de plus en plus profond des colonies israéliennes en Cisjordanie; 500 ans de colonisation européenne ont eu un grave impact sur le monde. Le projet colonial, dans son arrogance suprême, à sculpté un monde correspondant à la logique impériale de l’accumulation, en imposant des frontières artificielles sur des terres étrangères dans le but de subjuguer les populations autochtones par la force et l’endoctrinement religieux. Mais malgré leur supériorité militaire, leurs guerres idéologiques et leur brutalité, les régimes coloniaux n’ont jamais réussi à briser la volonté des peuples colonisés de se défendre. La raison en est simple. L’occupation engendre la résistance.

Les anarchistes, particulièrement ceuxes d’entre nous qui n’avons jamais subi les ravages de la colonisation, avons beaucoup à apprendre de ceuxes qui mènent cette résistance. Nous avons aussi l’obligation de nous aligner avec ceuxes qui subissent les formes les plus aiguës de violence étatique et de dépossession. Cet épisode de Trouble présente deux exemples de luttes anticoloniales contemporaines. Celles menées par les Palestiniens et les Mohawks de la Confédération Haudenosaunee contre leurs oppresseurs respectifs : les États coloniaux du Canada et d’Israël. Nous souhaitons en tirer des leçons et augmenter notre capacité à produire d’authentiques solidarités.
=========================================

* Organized by Sub.Media: https://www.facebook.com/events/412990992899002/
* Saturday August 24 at 730pm
* https://sub.media/video/trouble-21-land-and-freedom-trailer/

Land & Freedom: Autonomy Through Anti-Colonial RevoltFrom the genocidal aftermath of Columbus’ accidental “discovery” of the New World, to the ever-deeper encroachments of Israeli settlements into the West Bank — five hundred years of European colonialism has cast a long shadow over this world. Colonization, in its supreme arrogance, carved up the globe according to the imperial logic of accumulation, imposing artificial borders on foreign lands and seeking to subjugate restive native populations through religious indoctrination and force of arms. But despite their military superiority, ideological warfare and constant recourse to savage brutality, colonial regimes have consistently failed to crush the will of colonized people to fight back. And the reason for this is simple. Occupation breeds resistance.

Anarchists, especially those of us who have never experienced the sharp edge of colonization, have much to learn from those waging this resistance. We also have a principled imperative to align ourselves with those facing acute forms of state violence and dispossession. To this end, this episode of Trouble draws on two examples of contemporary anti-colonial struggle – those waged by the Palestinians and the Mohawks of the Haudenosaunee Confederacy against their respective oppressors, the Israeli and Canadian settler-colonial states, in hopes of drawing out lessons and increasing our capacity for producing meaningful solidarity.

Projection du Trouble #20

Samedi le 25 mai au DIRA 19h
Saturday May 25th @ DIRA
2035 Boulevard St-Laurent

https://www.facebook.com/events/1083416655187649/
https://sub.media/video/founders-syndrome-be-damned/
https://bibliothequedira.wordpress.com/

Screening of Trouble#20
Inside-Out: Against Prison Society

Prison is the foundation of state authority and the anchor of capitalist social relations. It’s the baseline threat that coerces us into accepting a daily regimen of exploitation and abuse. It’s a shrine to power and a monument to futility. It’s cameras, motion sensors, and walls of thick concrete wrapped in concertina wire. It’s an ongoing experiment in regimentation and psychology. It’s a sweatshop run on reclaimed slave labour. It’s a forced separation that rips up families and tears loved ones apart. It’s the last shitty stop before you’re deported back to the life you fled. It’s a sprawling job site, where unionized guards earn a living by keeping human beings in cages. It’s a sterile time capsule, where individuals are kidnapped from the present and thrown into limbo for years on end.

For those inside, the struggle against prisons is often a struggle for survival; it’s a constant fight to preserve whatever dignity you can in a place that’s designed to grind you down. For those on the outside, it is a struggle to break through the barriers of institutionalized isolation – whether physical, technical, or bureaucratic. It’s a battle to build and maintain relationships with those the state would have you forget. Prisons are constructed to be impenetrable fortresses. The fight for their abolition is a daunting one. But no matter if you’re on the inside or the outside, their continued existence is an affront to the very notion of freedom… and one that demands resistance.

And a Special Farewell Stimulator special sedition of It’s The End Of The World As we Know It And I Feel Fine

Plus an after party featuring anarchist Hip Hop legend MC SOLE
https://sole.bandcamp.com/music
http://www.soleone.org/

======================================================

Projection de Trouble#20

À L’Envers: Contre la Prison et son Monde

La prison est la fondation de l’autorité étatique et un pilier des relations socio-capitalistes. C’est la base de la coercition qui nous force à accepter un régime quotidien d’abus et d’exploitation. C’est un sanctuaire de pouvoir et un monument à la futilité. Ses caméras, détecteurs de mouvements et murs de ciment enroulé dans du fil accordéon. C’est une expérience continue en psychologie pénitentiaires. C’est un sweatshop esclavagiste. C’est une séparation forcée qui brise des familles et nous arrachent des être chers. C’est le dernier arrêt avant d’être déporté d’ou tu à fui. C’est un endroit tentaculaire ou des travailleurs syndiqués gagne leur vie en gardant des humains dans des cages. C’est une capsule de temps stérile, ou des individus sont kidnappés dans le présent et jetté dans un limbo pour des années.

Pour ceuxes qui sont à l’intérieur; la lutte contre la prison est souvent une lutte pour survivre. C’est un combat constant pour préserver un peu de dignité dans un espace conçu pour te ravager. Pour ceuxes qui sont à l’extérieur; c’est une pour brisée les barrières des l’isolement institutionnel, qu’elle soit physique, technique ou bureaucratique. C’est une bataille pour maintenir des relations avec ceuxes que l’État veux te faire oublier. Les prisons sont construite pour être des forteresses impénétrables. Le combat pour leur abolition est redoutable. Mais que tu soi à l’intérieur ou à l’extérieur, leur existence est un affront au principe de liberté, et demande qu’on lui résiste!

En plus, une sédition spéciale Adieu Stimulator de It’s The End Of The World As We Know It And I Feel Fine

Et un after party mettant en vedette la légende du hiphop anarchiste MC SOLE
https://sole.bandcamp.com/music
http://www.soleone.org/

À l’heure où le soleil se couche …

Projection de films d’Artistes & Documentaires à la bibliothèque DIRA, qui auront lieu les vendredi, littéralement à l’heure où le soleil se couche …

  • Vendredi 10 mai 2019, 20h10 : Les plages d’Agnès (2008) d’Agnès Varda [1h50].
  • Vendredi 17 mai 2019, 20h19 : She’s gotta have it (1988) de Spike Lee [1h30].
  • Vendredi 24 mai 2019, 20h26 : Retour vers le no-future (2018), conférence gesticulée.
  • Vendredi 31 mai 2019, 20h33 : Ouvrir la voix (2017) d’Amandine Gay [2h20].
  • Vendredi 7 juin 2019, 20h39 : Sans toit ni loi (1985) d’Agnès Varda [1h45].
  • Vendredi 14 juin 2019, 20h43 : Goodby Gauley Mountain: an eco-sexual lovestory (2013) de Beth Stephen & Annie Springfield [1h10].
  • JEUDI 20 juin 2019, 20h45 : Sorcières mes sœurs [30mins], Sorcières Queer [12mins], Sorcières Wicca [12mins] de Camille Ducellier.

Je suis ouverte aux propositions pour juillet (m’en parler en personne). Il n’est pas impossible que certaines séances soient reportées, vous serez mis au courant sur le site de DIRA !

Les films seront sous-titrés en français et/ou anglais dans la mesure du possible, et autres langues si tout le monde est d’accord, on essaiera de s’arranger !

Tract PDF : Alheureoulesoleilsecouche_Tract_FormatLettre_v2

 

 

Discussion avec l’auteur Charles Reeve | « Le Socialisme sauvage, essai sur l’auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours »

Vendredi, le 12 avril à 18hr30 au DIRA, 2035 St-Laurent, Montréal

Rencontre et discussion autour livre « Le Socialisme sauvage, essai sur l’auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours » avec Charles Reeve son auteur, de passage à Montréal.

Le livre est disponible à la librairie.

Cette rencontre est organisée par:
-la librairie anarchiste L’insoumise
-le DIRA; et
-La Sociale, collectif de diffusion libertaire.

Charles Reeve vit à Paris depuis sa désertion de l’armée coloniale portugaise en 1967. Il est l’auteur de plusieurs essais, dont Le Tigre de papier, sur le développement du capitalisme en Chine, 1949-1971 (Spartacus, 1972) ; La Mémoire et le feu. Portugal, l’envers du décor de l’Euroland (L’Insomniaque, 2006) et China blues, voyage au pays de l’harmonie précaire (avec Hsi Hsuan-wou, Verticales/Gallimard, 2008).

«…Les soviets des révolutions russes et les conseils de la révolution allemande des années 1920 ont été deux expressions puissantes de cette promesse pour l’avenir, et se trouvent au coeur des réflexions développées dans cet essai. Car si le dénouement de la révolution russe a glacé pour un siècle le mouvement ouvrier, liant l’idée de socialisme à celle du totalitarisme de parti unique, l’expérience, courte mais riche, de la révolution allemande s’est révélée proche des mouvements contemporains, de Mai 68 au mouvement assembléiste du 15M en Espagne, en passant par Occupy aux États-Unis et par les Printemps arabes. Même s’il n’est pas stricto sensu une histoire du mouvement socialiste, ce livre en revisite de grands moments. Il les étudie et les discute à travers le prisme de conceptions hérétiques et « sauvages », et garde à l’esprit la perspective de l’émancipation, encore et toujours.»

Projection du film Claude Cahun: elle et Suzanne de Fabrice Maze

Claude Cahun : Elle et Suzanne
Un film réalisé par Fabrice Maze (107’)

Jeudi, le 4 avril à 18h30
au DIRA, 2035 boul. St-Laurent, 3e étage
Une présentation du comité événements DIRA/L’Insoumise – 2019 – ENTRÉE LIBRE

Claude Cahun est une femme indépendante, émancipée, rentière, homosexuelle non militante, « écrivain errant », artiste polyvalente, révolutionnaire, antifasciste, individualiste, surréaliste atypique, en un mot inclassable. Hors de tout conformisme par souci de différenciation perpétuel et « manie de l’exception », elle offre une oeuvre photographique innovante et déconcertante où elle se met en scène avec l’aide de sa compagne, Suzanne Malherbe, avec qui elle a partagé toute sa vie. Un couple mythique, souvent occulté, malgré leurs nombreux travaux collectifs. « Toute création est création de soi », écrit Claude Cahun, rebelle à toute identification et pour qui « les étiquettes sont méprisables ». « Ne voyager qu’à la proue de soi-même », tel est son désir.

cahun4